Un hôpital local de plus en plus international

 hopital0.1300119959.jpgLe recrutement de personnel médical en milieu rural devient, on le sait, de plus en plus difficile. La limitation excessive pendant des années du numérus clausus des étudiants en médecine, le vieillissement et la féminisation de la démographie médicale, l’évolution des modes de vie et des mentalités favorisant les zones urbaines au détriment des campagnes et le profond malaise qui touche aujourd’hui les généralistes dans leurs conditions de travail, en sont les causes admises par tous.

Pour faire face à cette « désertification médicale » qui affecte le monde rural en général et les Baronnies en particulier, la directrice de l’hôpital local Hélène Sicard et le maire Jean Pierre Buix ont décidé de lancer des appels au recrutement de personnel médical dans différents pays européens. C’est ainsi que l’hôpital local s’internationalise avec l’arrivée, voila déjà 18 mois, d’une infirmière bulgare en la personne de Kremena Dobreva, 40 ans, originaire de Roussé sur le Danube et voila 6 mois de Pedro Almeida, infirmier portugais de 23 ans originaire de Porto. Tous deux se sont parfaitement adaptés à la ville et à l’établissement, grâce notamment aux cours de français dispensés par José Pereira enseignant au groupe scolaire buxois.

Un docteur roumain à l’hôpital

Enfin dernière arrivée, la docteur roumaine Mariana Nan a rejoint, depuis le début du mois de mars, l’hôpital de Buis, avec le statut de médecin associé, dans l’attente de l’inscription à l’ordre des médecins de la Drôme qui lui permettra de devenir médecin coordonnateur en remplacement du docteur Michel Hugues, sur le point de partir en retraite.

Le parcours du docteur Mariana Nan est à ce titre exemplaire. Originaire de Brasov en Roumanie, ayant fait des études à la faculté de médecine de Iasi, Mariana aura exercé la médecine en Roumanie pendant 25 ans comme directrice de maison de retraite et médecin généraliste et du travail. Aujourd’hui, à 55 ans, n’ayant plus d’attache familiale en Roumanie et parlant couramment le français pour l’avoir appris dés le plus jeune âge avec sa maman professeur de français et à l’Alliance Française locale, elle confie « réaliser un vieux rêve en venant s’installer en France. Je découvre actuellement l’hôpital et la région et je suis enthousiasmé par tout ce que je vois, l’environnement, les gens, le climat, … »

De son coté, Hélène Sicard ne peut que se féliciter de l’arrivée du docteur Mariana Nan, « qui se révèle être très motivée, volontaire, compétente et sympathique… Le poste de médecin coordonateur est essentiel pour les résidents et nous sommes heureux de voir qu’il n’y aura pas de vacance à l’heure où, dans notre région, le recrutement de médecin est si difficile… »

Alain Bosmans
Article paru dans le Dauphiné Libéré du 15 mars 2011

Une réflexion sur « Un hôpital local de plus en plus international »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s