LA VIA FERRATA DU ST JULIEN VEDETTE D’UN FESTIVAL DU VERTIGE ET DE L’EXTREME

En dépit d’une exceptionnelle concentration de stars de l’alpinisme et des sports extrêmes, la véritable vedette de la première édition du festival « Ciné Buis’Sport Nature » fut la Via Ferrata du St Julien, l’une des plus spectaculaires d’Europe, bientôt accessible au public.

Buis au rendez-vous des stars de la grimpe

Le festival « Ciné Buis’Sport Nature », qui s’est déroulé au Buis du vendredi 11 au dimanche 13 octobre aura alterné pendant 3 jours la présentation des principales activités sportives de pleine nature offertes dans les Baronnies et la projection de films et reportages relatifs à des sports de l’extrême.

Catherine Destivelle, considérée comme l’une des plus brillante alpinistes/grimpeuses au monde anima la soirée autour de son film « Au-delà des cimes ».

Pendant 3 jours, chacun put y côtoyer plusieurs des plus grands noms de l’alpinisme français, des aventuriers de l’extrême ou des cinéastes sportifs spécialistes de l’escalade. La très populaire alpinistes/grimpeuses Catherine Destivelle, l’alpiniste et aventurière française Laurence de la Ferrière, le champion du monde d’escalade Arnaud Petit ou encore le réalisateur Bertrand Delapierre, s’y étaient donné rendez vous pour animer la manifestation.

Laurence de la Ferrière dans la salle des fêtes de La Palun a longuement parlé de l’extraordinaire exploit qu’elle réalisa en 1999 en traversant seul le continent Antarctique.

Mais en dépit de cette exceptionnelle concentration de stars, la véritable vedette du festival fut sans nul doute la nouvelle Via Ferrata du St Julien (en cours d’achèvement), qui court le long de la face septentrionale de la célèbre lame rocheuse dominant le village.

Le grimpeur français Arnaud Petit (à droite) et le réalisateur Bertrand Delapierre ont présenté à La Palun plusieurs spectaculaires courts-métrages d’escalade.

Pendant deux jours, quelques chanceux (près de 200 quand même) purent, en avant première, découvrir celle qui deviendra bientôt l’une des plus spectaculaires Via Ferrata d’Europe.

Portrait d’une dame de fer

Accompagnées des quatre guides des Baronnies, prés de 200 personnes enthousiastes ont parcouru la première section (qui en comptera cinq) de la via ferrata du St Julien.

Aboutissement d’un projet mené pendant près de 10 ans avec obstination par la commune qui dut faire face à d’innombrables difficultés (on se souvient des soucis causés par un certain « petit choux »), la via Ferrata du St Julien sera bientôt ouverte au public dans toute sa longueur, dans toute sa splendeur. Les travaux d’installation du dernier tronçon sont en cours de finition, on parle d’une inauguration en fin d’année et d’une ouverture au public début 2014. En attendant, ceux qui, exceptionnellement, ont put en parcourir le premier tronçon durant ce week-end ne tarissent pas d’éloges.

Le tracé défit l’abime et surplombe de somptueux panoramas.

La nouvelle « voie de fer » comportera cinq tronçons de difficultés différentes pouvant être parcouru indépendamment. Au total, 1700 m d’un parcours qui couvre l’ensemble des arêtes de la face nord du rocher, 700 m de dénivelé, jusqu’à 100 m de hauteur, plusieurs ponts dont l’un de 38 m de longueur et un point culminant à 763 m.

Sur les parois du St Julien, les amateurs de grimpe se sont régalés.

Le tracé qui défit l’abime et surplombe en permanence de somptueux panoramas nécessitera 6 à 7 heures pour les plus expérimentés et rares seront ceux qui pourront le parcourir dans une seule journée. Selon les spécialistes, ce sera l’une des plus longues et spectaculaires Via Ferrata d’Europe. De quoi booster l’enthousiasme du maire Jean-Pierre Buix qui parle déjà de pouvoir attirer 15 000 visiteurs la première année de fonctionnement.

Bien qu’ayant couté 600 000 € à la collectivité (subventionné à 50 % par la région et le département), elle sera en accès libre. Un accès qui sera donc gratuit mais évidemment soumis à réglementation.

Le guide des Baronnies Joël Mailhet (à gauche) au départ du premier groupe venu découvrir la nouvelle via Ferrata du St Julien.

De nombreux panneaux d’information seront mis en place détaillant les conditions d’accès (âge, équipement), ainsi que les possibilités de location de matériel et d’accompagnement. Les quatre guides des Baronnies (Joël Mailhé, Eric Leininger, Franck Mosacatello et Fabrice Biraghi), qui ont déjà ouvert au 59 de l’allée des platanes un magasin « Baronnies Sports », proposeront à la location les équipements (casques, baudriers, mousquetons, longes absorbantes) nécessaires au parcours des différents tronçons ainsi que des prestations pour accompagner les groupes et individus. Il faudra compter entre 15 et 20 € pour la location de l’équipement (à ceux qui n’auraient pas le leur) et de 25 à 50 € pour l’accompagnement d’un guide selon la durée de la prestation.

 Alain Bosmans (avec les photos d’Arthur Bosmans)

Une réflexion sur « LA VIA FERRATA DU ST JULIEN VEDETTE D’UN FESTIVAL DU VERTIGE ET DE L’EXTREME »

  1. Bonjour Alain,
    Je viens de découvrir l’article sur la via ferrata du St Julien et le festival Ciné Bui’sport, c’est très bien, tu a rédigé une description et des commentaires parfait !
    Dans les semaines à venir je te tiendrai au courant, on pourra parcourir « officieusement » les autres itinéraires qui se terminent et on pourra ainsi faire quelques belles images pour les prochains articles !
    Merci et à bientôt.
    Franck Moscatello – Bureau des guides des Baronnies – Baronnies Sport

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s