La reproduction d’une fresque monumentale du château de Versailles dans une grange de Bénivay

Camille Jadot et Célina Mège à l’ouvrage sur l’échafaudage de la vaste toile dans la grange de la maison Mège à Benivay-Ollon.
Camille Jadot et Célina Mège à l’ouvrage sur l’échafaudage de la vaste toile dans la grange de la maison Mège à Benivay-Ollon.

Dans la maison de la famille Mège à Bénivay-Ollon, après le décès l’année dernière de son grand père Pierre, sa petite fille Célina Mège a installé, dans une des granges, un vaste atelier de peinture de patrimoine. Depuis le début mai, Célina et à son amie Camille Jadot y réalisent la monumentale reproduction, sur une toile de 4 mètres de hauteur sur 3 de largeur, d’un détail de la fresque (initialement peinte par Charles Brun) qui orne le plafond de la galerie des glaces du château de Versailles et qui représente le roi soleil trônant en majesté.

Les deux jeunes artistes, qui ne se sont jamais perdus de vue pendant les 10 ans d’un cursus universitaire de copistes de tableaux d’arts et de peintres en décor de patrimoine, se sont retrouvés cet été pour répondre à la commande privée du propriétaire du château de Montaubois dans les Ardennes.

Plus de 700 heures de travail

L’œuvre réalisée à Benivay-Ollon par Célina et Camille aura nécessité plus de 700 heures de travail à deux, avec l’utilisation de différentes techniques : dessin, peinture à l’huile, faux marbres, dorures, moulures, portrait, feuillages, … La gigantesque toile est destinée à orner prochainement un trumeau au dessus de la cheminée de la salle de réception de la nouvelle aile du château ardennais en cours de rénovation.

Célina Mège et Camille Jadot devant leur œuvre terminée.
Célina Mège et Camille Jadot devant leur œuvre terminée.

De par la dimension de la toile et le temps passé à sa réalisation, l’ouvrage constitue une première pour les deux jeunes femmes, qui espèrent bien que cette commande sera suivie de plusieurs autres du même acabit. Ce qui, au vu du travail réalisé, ne devrait pas poser de problème …

Alain Bosmans
Article paru dans le Dauphiné Libéré du 1er septembre 2014

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s