Plus de 1500 Charlies dans les rues du Buis

Les enfants en tête de cortège portaient des panneaux en forme de bulle avec le nom des 17 victimes des événements parisiens.
Les enfants en tête de cortège portaient des panneaux en forme de bulle avec le nom des 17 victimes des événements parisiens.

De mémoire de buxois, on n’avait jamais vécu cela depuis la Libération. Selon les organisateurs et la gendarmerie, pour une fois d’accord, ce sont plus de 1500 personnes qui se sont rassemblées samedi après midi 10 janvier au Buis pour rendre un dernier hommage aux 17 victimes de ce qu’il faut appeler le massacre de Charlie Hebdo.

Une foule impressionnante venue des quatre coins du canton a traversé samedi après midi le village de Buis.
Une foule impressionnante venue des quatre coins du canton a traversé samedi après midi le village de Buis.

Et les organisateurs c’étaient qui ? Au départ c’est un tout petit groupe de buxois qui dés le mercredi soir prend l’initiative de lancer un appel sur « Le Tam-Tam des Baronnies ». Après, les organisateurs, c’est tout le monde : C’est la commune de Buis et les communes environnantes qui soutiennent immédiatement la démarche, ce sont les commerçants du village dont les vitrines se couvrent de bulles « Je suis Charlie », ce sont les multiples messages relayés par les réseaux sociaux, enfin et surtout, les organisateurs ce sont tous les habitants des Baronnies, de tous âges, de toutes conditions, de toutes confessions, tous bien décidés à venir samedi au Buis dire qu’ils voulaient vivre debout et pas à genoux.

Tous derrière ces trois petits mots : « Je suis Charlie »
Tous derrière ces trois petits mots : « Je suis Charlie »

Avant de se mette en marche pour une traversée silencieuse du village, une émouvante Marseillaise fut entonnée par la plupart des présents. Fallait-il chanter la Marseillaise ? La question fut posée par certain et je ne les comprends pas. En exécutant lâchement des journalistes français, des policiers français, des otages juifs français, c’est la France que l’on attaquait, c’est la France qui était touché dans son cœur. Et la France, quand elle se rassemble, quand elle se défend, quand elle parle avec son cœur, c’est naturellement autour de quelques symboles simples et forts : un drapeau tricolore bleu, blanc, rouge, une devise avec 3 mots liberté, égalité, fraternité et un hymne « La Marseillaise ». Et je ne vois pas pourquoi on aurait peur ou honte de les afficher et de la chanter quand le moment est venu de s’unir.

Une foule impressionnante venue des quatre coins du canton a traversé samedi après midi le village de Buis.
Une foule impressionnante venue des quatre coins du canton a traversé samedi après midi le village de Buis.

Alors, derrière les enfants et les élus du canton drapés de tricolore, l’impressionnant cortège offrit samedi après midi un bouleversant spectacle de force et de sérénité. La larme à l’œil et la boule au ventre, les habitants de Buis et des communes environnantes, firent preuve d’une formidable mobilisation pour réaffirmer leur volonté de défendre leur bien le plus précieux : La Liberté. Pour dire non à la barbarie de ces terroristes intégristes fanatisés, fondamentalistes assassins d’une religion qu’ils dénaturent, comme devait le souligner la présence dans les rangs du cortège de nombreux musulmans de la communauté marocaine et algérienne de Buis.

Tous derrière ces trois petits mots : « Je suis Charlie »
Tous derrière ces trois petits mots : « Je suis Charlie »

Aucune prise de parole n’eut lieu pendant cette manifestation, seul le maire de Buis Sébastien Bernard devait sobrement, à l’issue de la marche, remercier tous ceux qui s’étaient rassemblés. Et ce fut bien ainsi. Chacun savait pourquoi il était là et personne n’a cherché à récupérer cette belle unité. 

Alain Bosmans.
Photos Arthur Bosmans

Voir aussi le montage photographique réalisé par Christine Jourdan du service des archives municipales de Buis les Baronnies (PDF – 9 Mo):
http://www.lebuis.net/tamtamdata/7.11.5.13.marche_silencieuse.pdf

Une foule impressionnante venue des quatre coins du canton a traversé samedi après midi le village de Buis
Une foule impressionnante venue des quatre coins du canton a traversé samedi après midi le village de Buis

09

08

11061210

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s