Un certain « Parfum du jazz » à l’ombre des tilleuls

Daniel Humair, invité d’honneur du festival 2017, sera en concert avec Nicolas Folmer samedi 19 août au théâtre de plein air de La Palun (photo Pascal Derathé)

Et voilà nous y sommes, la dix-neuvième édition du festival Parfum de jazz débutera dimanche prochain 13 août pour une première semaine dans les Baronnies où ses senteurs festives et jazzistiques seront dispersées lors de sept concerts donnés dans quatre communes.

On attaquera à St Férréol-Trente-Pas, dimanche 13 août à 19h par le traditionnel concert donné en faveur de la lutte contre la mucoviscidose avec l’excellent quartet Super Swing Project et son jazz pétillant.
Lundi 14 août, ce sera à Montbrun les Bains à 18h dans le cadre du Village vacances Léo Lagrange que la violoniste enthousiaste Aurore Voilqué, entourée d’un quintet de musiciens bien connu dans la planisphère jazzique, rendra hommage au meilleur de la chanson française : Gainsbourg, Vian, Nougaro, Salvador…

Les doigts de l’homme, mardi 15 août à Mollans

A Mollans sur Ouvèze mardi 15 août à 21h dans la cour de la mairie, les amateurs de musique manouche ne rateront pas le concert du groupe Les Doigts de l’Homme. Cœur et énergie de ces cinq musiciens virtuoses qui puisent leurs influences dans le manouche et dans des horizons balkans, afros, latins et orientaux pour bâtir un univers sonore qui leur est propre.

Quatre concerts de plein air à Buis

Puis le festival s’installera à Buis les Baronnies jusqu’à la fin de la semaine.
– Mercredi 16 août à 20h, dans les jardins du cinéma le Reg’Art, le pianiste Laurent Courthaliac (prix du disque de jazz 2016) célèbrera Woody Allen à la tête d‘un octet de stars du jazz français et new yorkais. Le concert sera suivi à 22h par la projection en salle de la célèbre comédie de Woody Allen « Manhattan ».

  • Jeudi 17 août dans le théâtre de plein air de La Palun à 21h le quartet du saxophoniste Maxime Bender et son projet Universal Sky sera suivi du trio du pianiste Olivier Hutman, Darryl Hall (contrebasse), Steve Williams (batterie) rejoints par Eric le Lann (trompette) et Olivier Temime (saxophone) pour jouer de beaux standards et des compositions personnelles.
Laurent Courthaliac rendra hommage à Woody Allen mercredi 16 août dans les jardins du cinéma Le Reg’Art.
  • Vendredi 18 août au même endroit à 21h, le septet Français des Swing Ambassadors, composé de musiciens hors pairs passionnés de jazz, qui sonne comme un grand Big Band américain, proposera un hommage à Count Basie et Duke Ellington.
  • Samedi 19 août la semaine buxoise se clôturera en beauté à La Palun avec Daniel Humair, un des meilleurs batteurs de jazz au monde, entouré d’Emil Spanyi (piano), Stephane Kerecki (contrebasse) et du trompettiste virtuose Nicolas Folmer pour un concert rare à base de standards et de pièces écrites par les musiciens.

Pour en savoir plus : Tarifs de 12 à 25 €, tarif jeune de moins de 25 ans à 5€ et gratuit jusqu’à 12 ans – Réservations dans les offices de tourisme de Buis-les-Baronnies et Nyons – Site internet : www.parfumdejazz.com

Quand le Parfum du Jazz prend la clef des champs

A côté des sept concerts du soir qui constitue l’ossature du programme de cette première semaine de festival (voir ci dessus), Parfum de jazz offrira du 14 au 19 août une multitude de moments musicaux à partager, apéros-jazz, mini-concerts gratuits, conférences autour du jazz.
Cela commencera au Buis lundi 14 août à 11h par la présentation de la programmation sous les ombrages du jardin de l’hôtel de ville, suivi d’un mini-concert gratuit du quartet Super Swing Project et du verre de l’amitié offert par la municipalité buxoise.

Le Super Swing Project

Les apéros-jazz qui sont donnés tous les jours au Buis à 11h et 18h sur la place du Quinconce dans la journée contribuent à l’atmosphère de plaisir qui règne pendant cette semaine à Buis les Baronnies. On pourra y entendre le Super Swing Project quartet avec Philippe Carment (clavier), Daniel Barda (trombone), Charles Prévost (washboard) et Gilles Berthenet (trompette) ainsi que le trio du pianiste Alain Mayeras avec le clarinettiste virtuose Jean-Jacques Taïb. Rendez-vous également pour des mini-concerts gratuits dans le cloitre de la résidence Escapades le mardi 15 et le samedi 19 à 18h ainsi qu’à la maison de retraite de Buis le jeudi 17 août à 15h.

Les fameux apéro-jazz de Buis les Baronnies.

Mini-concerts dans cinq communes

Mais en dehors de Buis, plusieurs communes des Baronnies, amies du festival, accueilleront également des mini-concerts offerts gratuitement aux habitants et vacanciers : A Saint Sauveur Gouvernet, le mardi 15 août à 17h avec le Super Swing Project quartet. A Vinsobres le mercredi 16 août à 11h, à Beauvoisin le jeudi 17 août à 18h, à Sainte-Jalle le vendredi 18 août à 18h30 dans la Cave de Rieu Frais, à chaque fois la bande d’Alain Mayeras et de Jean Jacques Taïb y distilleront un jazz vif et pétillant.

Conférences autour du Jazz

Enfin, nouveauté de l’édition 2017, deux conférences autour du jazz seront proposées à Buis les Baronnies dans le cloître de la Résidence Escapade. Jeudi 17 août à 18h30, une conférence « Jazz et Cinéma » par le critique de jazz et membre de l’Académie du jazz Pierre Henri Ardonceau. Puis le vendredi 18 août à 18h30, « Histoire de la batterie de jazz » par Jacques Bonnardel, fondateur-directeur de Jazz Action Valence. Gageons que Daniel Humair, invité d’honneur du festival, sera là aussi!

Pierre-Henri Ardonceau , critique de jazz

Plusieurs moment Jazz/littérature

 Toujours à Buis les Baronnies mais dans les jardins de l’hôtel de ville, plusieurs moments jazz/littérature.

Mardi 15, jeudi 17 et samedi 19 août, à 18h: Jean Christophe Averty par Sylvie Pierre, ex-productrice TV, présentera un portrait du réalisateur disparu, issu d’une biographie écrite par elle sur ce surréaliste de télévision, fou de jazz. Anecdotes, images et débat avec le public. Vous pourrez aussi vous procurer et faire dédicacer son ouvrage tous les soirs avant ou après les concerts.
– Il en sera de même pour Alain Brunet qui dédicacera son livre  » Puisque vous partez en voyage » qui vient de sortir chez Alter Ego éditeur. Un carnet de voyage qui témoignent de 3 années de tournées autour du monde, illustré par Pascal Bouterin batteur et, en la circonstance, plasticien..

Et Parfum de Jazz poursuivra sa route dans le Tricastin avec des concerts à La Garde Adhémar, Pierrelatte et Saint Paul Trois châteaux entre mardi 22 août et le samedi 26 août. Pour en savoir plus : www.parfumdejazz.com

Alain Bosmans

Parfum de jazz : Quand le talent transcende le handicap

Avec cette expérience d'accompagnement du Big band des jeunes aveugles et non voyants, Parfum de Jazz affirme sa démarche de festival solidaire.
Avec cette expérience d’accompagnement du Big band des jeunes aveugles et non voyants, Parfum de Jazz affirme sa démarche de festival solidaire.

Dans le cadre du festival  « Parfum de Jazz », Buis les Baronnies et plus largement le territoire des Baronnies ont, cet été, accueilli une grande formation de jazz, un Big Band de 15 jeunes aveugles et mal voyants intitulé « Open In Jazz ».

Open in Jazz en apaaro-swing sur la place du Quinconce. (Photo Alain Bosmans)
Open in Jazz en apéro-swing sur la place du Quinconce. (Photo Alain Bosmans)

En résidence à maison familiale de la Fontaine d’Annibal durant la première semaine du festival du 11 au 16 août, « Open in Jazz » donna sept concerts gratuits dans les Baronnies. A St Férréol-Trente-Pas au profit de la lutte contre la mucoviscidose, à Montbrun les Bains dans le cadre magique de la place du Beffroy, à Vinsobres à l’invitation de la mairie et aussi au Buis pendant 3 jours pour des apéro-swing en fin de matinée ou en fin d’après-midi, à la Fontaine d’Annibal, dans les jardins de la mairie ou sur la place du Quinconce.

Open in Jazz en concert à Montbrun les Bains (photo Pascal Derathé - Jazz-rhone-alpes.com)
Open in Jazz en concert à Montbrun les Bains (photo Pascal Derathé – Jazz-rhone-alpes.com)

Ce Big Band est le seul existant en France et peut-être en Europe ; il est le fruit d’un travail intelligent et persévérant conduit au sein de l’INJA (Institut national de jeunes aveugles) par plusieurs professeurs de musique sous l’autorité d’Eric Gesland saxophoniste et chef d’orchestre.
Constituer un Big Band de jeunes aveugles représentait en soi un énorme défi mais l’amener à se produire en public à Parfum de jazz aux côtés de musiciens particulièrement talentueux venus du monde entier, relevait du pari quasi impossible à tenir.

Open in jazz dans les jardins de la mairie de Buis lors de la soirée du Conseil général (photo Pascal Derathé - Jazz-rhone-alpes.com)
Open in jazz dans les jardins de la mairie de Buis lors de la soirée du Conseil général (photo Pascal Derathé – Jazz-rhone-alpes.com)

Pari pourtant tenu ! Les concerts donnés ont attesté d’une superbe qualité d’ensemble, d’une musicalité digne de vrais professionnels et d’un enthousiasme qui a suscité à chaque concert une standing ovation d’un public de plus en plus nombreux. Au total près de 3000 personnes ont assisté aux concerts de Open in jazz dans les Baronnies.

Une réalisation exemplaire

Cette réalisation exemplaire à bien des égards qui concerne le traitement du handicap par la musique, a été rendue possible grâce à ARPEJEH (Accompagné la Réalisation des Projets d’Etudes de Jeunes Eléves et Etudiants Handicapés), association nationale qui œuvre au quotidien pour l’insertion des handicapés et qui pour l’occasion a mobilisé les ressources nécessaires en son sein et su convaincre deux entreprises membres de son conseil d’administration de soutenir ce travail : Vivendi et SFR.

Concert d'Open in Jazz à St Férréol-Trente-Pas au profit de la lutte contre la mucoviscidose. (Photo Pascal Derathé / jass-Rhône-Alpes.com)
Concert d’Open in Jazz à St Férréol-Trente-Pas au profit de la lutte contre la mucoviscidose. (Photo Pascal Derathé / jazz-Rhône-Alpes.com)

« C’est dire que de très grandes entreprises nationales et internationales sont en capacité de se mobiliser autour d’un vrai projet de formation professionnelle dans le champ culturel », souligne Boris Bertin délégué général de ARPEJEH qui poursuit: « Ce travail est une première pierre réussie dans la longue et difficile voie qui est celle de la  professionnalisation de jeunes handicapés. Le chemin est long et exige une persévérance de tous les instants car formation et pratique sont indissociables. ARPEJEH et ses entreprises partenaires étudieront tout projet qui visera à accroître la professionnalisation de ces jeunes musiciens… »

Alain Brunet et Boris Bertin (photo Pascal Derathé / jazz-rhone-alpes.com)
Alain Brunet et Boris Bertin (photo Pascal Derathé / jazz-rhone-alpes.com)

Quant à Alain Brunet président de Parfum de Jazz, il confirme que « l’association Parfum de jazz s’engage d’ores et déjà à accueillir en Baronnies toute action de formation et de pratique d’Open in Jazz dans le cadre du festival ».
On peut s’attendre à ce que Buis les Baronnies dans les années à venir poursuive ce travail d’accueil et de mise en relation de ces jeunes talents avec le public de Parfum de jazz…

Alain Bosmans (avec l’aimable contribution d’Alain Brunet, Boris Bertin et Pascal Derathé).

Parfum de Jazz : http://www.parfumdejazz.com/
Jazz-Rhone-alpes.com : http://www.jazz-rhone-alpes.com/

La maison de la musique est inaugurée en fanfare !

C'est Carmen Kremser au nom des habitants de Buis qui a coupé le ruban inaugural.
C’est Carmen Kremser au nom des habitants de Buis qui a coupé le ruban inaugural.

Dernier des grands projets qui ont été menés durant le dernier mandat du maire Jean Pierre Buix, la maison de la musique de Buis a été inaugurée lundi 2 décembre 2013 dans le quartier des Tuves par une cérémonie à la fois sympathique et émouvante.

En présence notamment du sous préfet de Nyons Bernard Roudil, du président de la communauté de communes Michel Grégoire et de la conseillère générale Marie-Claire Cartagéna, Jean Pierre Buix se déclarait heureux et fier de la création de cette maison au cœur d’un espace sportif et culturel dédié à la jeunesse (centre équestre, maison de l’escalade, Point PIJ et CIB, Skate Park et plateau sportif des Tuves). La maison permettra à l’association « Notes en Bulle » (qui en aura la gestion), mais aussi à tous les groupes de musiciens de la région, de pouvoir se consacrer à leur passion dans les meilleures conditions possibles sans avoir à gêner le voisinage.

La maison de la musique de Buis est situé au cœur de l’espace sportif et culturel du quartier des Tuves, dédié à la jeunesse et aux loisirs.
La maison de la musique de Buis est situé au cœur de l’espace sportif et culturel du quartier des Tuves, dédié à la jeunesse et aux loisirs.
Les travaux, conduit par l’architecte Robert Boursin sous la maitrise d’ouvrage de la commune pour un budget de quelque 250 000 € TTC, auront permis la construction en rez-de-chaussée sur une surface de 101 m2 de trois salles équipées de sanitaires et prolongées d’une terrasse de 30 m2 abritée d’un haut-vent pouvant servir de scène de concert extérieur. La partie musicale de l’établissement (lieu de répétition, studio d’enregistrement, résidence de musiciens, stages, etc.) comprend une grande salle insonorisée et une salle de cour servant de bureau. La troisième salle destinée au service jeunesse et sport de la commune est à usage polyvalent. Le tout répond aux normes d’isolation et d’acoustique les plus exigeantes. 

Virgile Desfosse  et Jean Pierre Buix ont signé la convention d’usage et de gestion de la maison de la musique en présence de Michel Grégoire et Gilberte Brémond (adjointe au maire).
Virgile Desfosse et Jean Pierre Buix ont signé la convention d’usage et de gestion de la maison de la musique en présence de Michel Grégoire et Gilberte Brémond (adjointe au maire).
Carmen Kremser au nom des habitants de Buis coupait le ruban inaugural dans une joyeuse ambiance festive. Vigile Desfosse, le président de l’association « Notes en Bulle », signait avec le maire la convention d’usage et de gestion de la maison sans cacher sa satisfaction de pouvoir désormais disposer d’un tel outil. Enfin c’est en musique et en fanfare que la fête se poursuivait autour d’un pot de l’amitié animé par les musiciens des ateliers musicaux d’Eric Tomasini.

Alain Bosmans
Article paru dans le Dauphiné Libéré du 5 décembre 2013.
Les jeunes des  ateliers musicaux de Notes en Bulle pourront maintenant s'en donner à cœur joie dans la maison de la musique des Tuves sous la direction d'Eric Tomazini
Les jeunes des ateliers musicaux de Notes en Bulle pourront maintenant s’en donner à cœur joie dans la maison de la musique des Tuves sous la direction d’Eric Tomazini

Parfum de jazz 2013 s’annonce festif et swinguant

On l’attendait avec impatiente. La programmation, signée Alain Brunet, de la prochaine édition du « Parfum de jazz » est aujourd’hui officiellement révélée. Le festival se déroulera, sur deux semaines du 13 au 24 août, dans les Baronnies et le Tricastin.

 Le festival débutera en fanfare le mardi 13 août en fin de matinée dans les jardins de l’hôtel de ville de Buis les Baronnies où, à l’invitation de la municipalité, les musiciens de « Parfum de Jazz All Stars » donneront un concert suivi d’un apéritif convivial en ouverture du festival. Le soir c’est à Montbrun-les-Bains que les musiciens de « Parfum de Jazz All Stars » et le sextet Gallo Pinto donneront un premier concert sur la place du beffroi.

Le sextet Gallo Pinto sera à Montbrun le 13 août

Le mercredi 14 aout, les jardins du cinéma vibreront avec le « Paris-Washboard » du pianiste Louis Mazetier et du tromboniste Daniel Barda. Cette soirée de jazz New-Orléans se poursuivra au Regain avec la projection du célèbre film musical « Stormy Weather ».

Soirée de jazz New-Orléans dans les jardins du Regain avec le Paris-Washboard du pianiste Louis Mazetier et du tromboniste Daniel Barda.

Jeudi 15 août, au théâtre de plein air de la salle des fêtes de La Palun, le pianiste français Pierre Christophe et son quartet rendront un hommage à Erroll Garner, monument de swing trop rarement célébré.

Le pianiste français Pierre Christophe.

Le vendredi 16 août, toujours à La Palun, deux des plus grandes stars françaises du jazz, Michel Portal et Bernard Lubat, duo tout à la fois explosif, tendre, drôle et swinguant, seront à leur tour sur la scène du théâtre de plein air.

Michel Portal et Bernard Lubat, un duo exploisif à La Palun le vendredi 16 août.

Ils seront précédés par le collectif Akpé Motion, quartet aux confins du jazz, du rock et de la World music, qui s’est déjà produit sur les cinq continents et dont le dernier CD sortira en juin 2013. Cette soirée sera, à coup sûr, le moment fort de Parfum de Jazz 2013.

Le collectif Akpé Motion avec alain Brunet à la trompette.

A moins que ce ne soit l’ultime soirée buxoise, le lendemain samedi 17 août, toujours à La Palun : Une soirée cubaine débutera par  la projection en avant première du documentaire : « Paroles de cubains » et se poursuivra avec la performance des dix chanteurs et musiciens de « Cuba Paname ».  Une chaude soirée en perspective !

Une chaude soirée cubaine en perspective le samedi 17 août au Buis avec les chanteurs et musiciens de « Cuba Paname ».

Le traditionnel concert en faveur de la lutte contre la mucoviscidose se déroulera le mardi 20 août à 19h à Saint-Ferréol-Trente-Pas. Puis, Parfum de Jazz prendra ses quartiers en terre Tricastine pour une seconde semaine de festival.

Soirée Ray charles avec Philippe Koury est ses « Railets »

Deux soirées sont programmées à La Garde Adhémar le 21 et 22 août : La première le mercredi 21 août sera dédiée à Ray Charles dont la musique sera réincarnée par Philippe Khoury et ses dix chanteurs et musiciens.  La seconde jeudi 22 août ira à la recherche des origines africaine du jazz avec le World Kora Trio et le quartet du chanteur camerounais Patrick Bebey.

Le World Kora Trio

Deux formations d’une belle originalité: le World Kora Trio est constitué de Cherif Soumano joueur de Kora et du percussionniste vocaliste Jean-Luc Di Fraya. Quant au chanteur camerounais Patrick Bebey à la voix chaude et profonde, il multiplie les collaborations avec notamment: Miriam Mabeka, Papa Wemba ou encore Lokua Kanza…

Le chanteur camerounais Patrick Bebey.

 Et le festival se clôturera par deux concerts exceptionnels à St Paul-Trois-Châteaux. Le vendredi 23,  la chanteuse China Moses, la fille de Dee Dee Bridgwater, une showwoman d’exception  sur toutes les scènes de jazz du monde,  y présentera son quintet et la sortie d’un nouveau CD.

La chanteuse China Moses, la fille de Dee Dee Bridgwater.

Enfin le samedi 24, la place Castellane à St Paul accueillera le trio de Jazz manouche des frères Boulou et Elios Ferre. Ces dignes héritiers de Django Reinhardt, formidables virtuoses de la guitare manouche, seront accompagnés par le contrebassiste non moins virtuose Pierre Boussaguet.

Les frères Boulou et Elios Ferre.

Oui, décidément, le parfum de Jazz 2013 s’annonce festif et swinguant ! et pour en savoir plus, il suffit d’aller sur le site du festival : www.parfumdejazz.com/

Alain Bosmans
Article partiellement paru dans le Dauphiné du 3 mai 2013.

Le chef d’orchestre Jean-François Paillard est mort

Jean-François Paillard

Le chef d’orchestre français de notoriété internationale Jean-François Paillard est décédé lundi soir 15 avril dans une clinique de Carpentras à la suite d’une petite intervention qui s’est infectée et a fait lâcher son cœur fatigué. Né à Vitry le François en 1928, ayant reçu sa formation musicale au Conservatoire de Paris et au Mozarteum de Salzbourg, Jean François Paillard fonde en 1953, l’Ensemble instrumental Jean-Marie Leclair (inspiré du nom de ce compositeur), qui devint, en 1959, l’Orchestre de chambre Jean-François Paillard. Son premier disque « Musique française au XVIIIème siècle » édité en juin 1953 a été révolutionnaire dans le domaine de l’interprétation de la musique baroque. Ont suivi quantités d’autres enregistrements qui ont rapidement imposé aux interprètes du monde entier de reconsidérer de fond en comble l’interprétation des pages européennes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Jean-François Paillard en janvier 2008 à St Auban sur Ouvèze lors de la remise à son épouse Christine des insignes de Chevalier des Arts et des Lettres des mains du président du Conseil Général de la Drôme Didier Guillaume.

Outre son activité discographique colossale, il a effectué pendant 50 ans des tournées sur les cinq continents, et en particulier en Europe, aux États-Unis et au Japon. Tous les grands festivals de la planète se sont disputés sa participation : c’est ainsi qu’il a dirigé 5600 concerts dont 1480 fois « Les Quatre Saisons de Vivaldi ». Il a d’autre part longuement collaboré avec les plus grands instrumentistes français de son époque, que ce soit en concert ou sur disque.

Jean-François Paillard a aussi été invité à diriger d’autres orchestres (English Chamber Orchestra, Los Angeles Chamber Orchestra, Ottawa Chamber Orchestra, le Symphonique de Tokyo…) avec lesquels il a produit plusieurs enregistrements. En avril 2008, le Japon lui a réservé les plus grands honneurs à l’occasion de ses 80 ans.

Depuis 1988, il vivait à St Auban sur l’Ouvèze auprès de son épouse la chef d’orchestre et de choeur Christine Paillard. Incinéré au crématorium d’Orange le jeudi 18 avril, un hommage amical lui fut rendu le lendemain vendredi 19 avril en fin de matinée dans la cour de l’ancienne école de St Auban sur l’Ouvèze.

Amis et admirateurs vinrent nombreux pour le dernier hommage.

L’adieu au maître

Ils étaient nombreux vendredi matin dans la cour de l’ancienne école de St Auban sur l’Ouvèze pour rendre un dernier hommage amical à Jean-François Paillard, chef d’orchestre prestigieux, qui s’est éteint le 15 avril dernier à l’âge de 85 ans. Des mélomanes, des musiciens, des choristes, des amis venus parfois de fort loin entourer la famille réunie autour de l’urne funéraire.

Devant la famille, Claude Jacquemont s’exprima avec beaucoup d’émotion au nom des choristes de Cantouvèze.

Prenant successivement la parole son fils Jérôme et son épouse Christine eurent du mal à cacher leur profonde émotion. S’exprimant au nom des Saintaubanais, le maire de la commune Véronique Chauvet disait sa fierté d’avoir compté parmi ses administrés, une si grande personnalité, sa douleur d’avoir perdu un si grand ami. Le docteur Claude Derail, son médecin, son ami et l’un des plus anciens choristes de Cant’Ouvèze, trouva les mots pour dire l’admiration et le respect qu’il portait à celui dont le souvenir n’est pas prêt de s’effacer de sa mémoire.

Pour dire adieu au maître, les choristes de Cant’Ouvèze et de l’Ensemble Vocal Christine Paillard interprétèrent un magnifique chant orthodoxe.

Claude Jacquemont et André Botsarron s’exprimèrent avec beaucoup d’émotion et de sincérité au nom des choristes de Cant’Ouvèze et de l’Ensemble Vocal Christine Paillard. D’autres enfin saluèrent la simplicité, la générosité, l’humanité et l’immense talent de l’homme, de l’ami, du musicien, de la star mondiale de la musique baroque.

Puis, réunis une fois encore, la cinquantaine de choristes de Cant’Ouvèze et de l’E.V.C.T. rendait à Jean François Paillard un dernier hommage en interprétant le « Tiebie Poiem », magnifique chant orthodoxe de circonstance, avant d’accompagner en cortège ses cendres au jardin du souvenir du cimetière de St Auban. Il repose maintenant dans le cimetière de Saint Auban sur l’Ouvèze, avec une vue imprenable sur la magnifique vallée où il a vécu ces 20 dernières années. Un hommage musical devrait lui être rendu en juin à Paris.

Alain BOSMANS

PARFUM DE JAZZ 2012 : Demandez le programme !

Alain Brunet, trompettiste de talent, président fondateur du festival

 Dans les coulisses les équipes s’échauffent, les musiciens font briller leurs instruments, les bénévoles collent les affiches et distribuent des tracts, tous sont fin prêts pour cette 14ème édition. 60 musiciens parmi les plus talentueux du moment attendent avec impatience ces deux semaines de musique, de rencontres, de partages, forcément intenses au pays des senteurs.

Philippe Khoury (piano) et Frédérique Brun (vocal) du « Vocal in Vienne » seront en concert à l’abbaye de Bouchet le 23 août

Cette année encore, « Parfum de Jazz » se déroulera en deux temps. Une première semaine de sept concerts dans les Baronnies, qui restent le cœur du festival, suivie d’une seconde semaine de six nouveaux concerts dans le Tricastin. Du dimanche 12 août au samedi 25 août, le nouveau « Parfum de Jazz » s’annonce festif et généreux. Demandez le programme !

Le programme du PARFUM DE JAZZ 2012

+ Dimanche 12 août à 19h St Ferréol-Trente-Pas : « Parfum de jazz all stars », concert gratuit en faveur de la lutte contre la mucoviscidose.

+ Lundi 13 août Buis les Baronnies, jardins du cinéma : 1ère soirée « Michel Petrucciani » avec à 20h : Philippe Petrucciani quartet et à 22h projection du film « Michel Petrucciani » de Michael Radford.

+ Mardi 14 août Buis les Baronnies, jardins du cinéma : 2ème soirée « Michel Petrucciani » avec à 20h : Flavio Boltro Quintet et à 22h projection du film « Michel Petrucciani » de Michael Radford.

+ Mercredi 15 août à 21h Montbrun les Bains, place du beffroi : Soirée « West Coast Jazz » avec Westalk Quartet.

+ Jeudi 16 août à 21h Buis les Baronnies, théâtre de plein air : Soirée « I remember Marylin », création autour de Marilyn Monroe chanteuse de jazz avec Anne Ducros Quintet.

+ Vendredi 17 août à 21h Buis les Baronnies, théâtre de plein air : 1ère partie : Edgar Dorantes trio – 2ème partie : Antoine Hervier Trio invite Marcel Azzola (accordéon) et Marc Fosset (gt).

+ Samedi 18 août à 21h Buis les Baronnies, théâtre de plein air : Soirée « Ray Charles » avec Philippe Khoury sextet et les Realets.

+ Lundi 20 août à 21h Saint-Restitut, carrière du tennis : Soirée « Electro jazz » avec Claire Michael Quartet.

+ Mardi 21 août à 21h La Garde Adhémar, Val des Nymphes : Soirée « Sacré Henri ! », création autour d’Henri Salvador avec Xavier Richardeau Quintet.

+ Mercredi 22 août à 21h La Garde Adhémar, Val des Nymphes : 1ère partie : Le Big Band de l’Institut National des Jeunes Aveugles – 2ème partie : « Hommage à Stéphane Grappelli » avec Florin Niculescu Trio.

+ Jeudi 23 août à 21h Bouchet, abbaye : Soirée « Tribute to Manhattan Transfer » avec Vocal in Vienne Septet.

+ Vendredi 24 août à 21h St Paul Trois Châteaux, place Castellane : Soirée « Flamenco jazz », Juan Carmona Quartet invite le guitariste américain Larry Corryel.

+ Samedi 25 août à 21h Saint Paul Trois Châteaux, place Castellane : Soirée Blues avec Jean-Jacques Milteau Quintet.

Le guitariste américain Larry Corriel sera à St Paul-Trois-Châteaux le vendredi 24 août pour une de ses rares apparitions de l’été en France

Location – Réservation : En ligne: http://www.fnac.com – Par téléphone: FNAC 08 92 68 36 22 – Dans les Offices de Tourisme: pour les concerts de Buis les Baronnies : 04 75 28 04 59 – Montbrun les Bains: 04 75 28 82 49 – La Garde Adhémar: 04 75 04 40 10 – Montélimar : 04 75 01 00 20 – Pierrelatte : 04 75 04 07 98 – Saint Paul Trois châteaux : 04 75 96 59 60.

Tarifs : 20 et 15 € pour les concerts du 13, 14, 16 et 17 août à Buis les Baronnies et des 24 et 25 août à St Paul Trois Châteaux – Tous les autres concerts : 15 et 12 €

Renseignements : www.parfumdejazz.com

Les jeunes musiciens du Bing Band de l’INJA seront en résidence à St Paul-Trois-Châteaux du 20 au 25 août.

UNE RADIO LOCALE DIFFUSE EN FM SUR BUIS LES BARONNIES

Stan et Cathy Gérardin dans le studio de la radio « Rétro-FM », chemin de Villecrozes au Buis;

Avec la reconnaissance et le soutien de nombreuses personnalités, la radio  « Rétro-FM » de Stan et Cathy Gérardin a obtenu du CSA une précieuse fréquence sur la bande FM. Depuis le 1er juillet la petite web-radio est ainsi devenue une vrai radio locale, ouvrant ses programmes à la vie locale et à ses acteurs.

Fondé par Stan Gérardin, natif de Buis les Baronnies, la radio « Rétro-FM » était jusqu’à présent une web-radio, diffusant depuis 3 ans, 24 heures sur 24 sur Internet à partir de Buis, un programme exclusivement consacré aux chansons françaises de 1900 à 1980.  La qualité et la spécificité de son programme lui a valu la reconnaissance de tous les amoureux de la chanson française et explique le succès de sa diffusion sur Internet (5 000 auditeurs/jours à travers la France aujourd’hui). Un succès qui a récemment amené le CSA à lui accorder une fréquence sur la bande FM . Depuis le 1er juillet, la radio « Rétro-FM » diffuse ses émissions sur Buis les Baronnies et les communes environnantes sur la fréquence 89,5, sans passer donc par Internet, à partir du studio et de l’émetteur installés au domicile de Stan et Cathy Gerardin, chemin de Villecrozes.

« Une obtention que nous devons aux importants soutiens que nous avons reçu », explique Stan Gérardin, « notamment de Michel Grégoire, Jean Pierre Buix et de l’ensemble des maires du canton ; sans oublier Guy Bontempelli qui a mobilisé derrière nous plusieurs grands noms de la scène française : Brigitte Bardot, Pierre Perret, Serge Lama, Charles Dumont, Françoise Hardi, Maxime Le Forestier, les épouses de Jean Ferra et de Léo Ferrré, et d’autres … »

Stan Gérardin aux manettes de sa radio "Rétro-FM"

Buis a donc dès maintenant sa propre radio sur la bande FM, qui se trouve être la seule radio locale FM du sud est de la Drôme (les plus proches se trouvant à Montélimar et dans la vallée du Rhôme). Tout en continuant d’émettre sur Internet, « Rétro-FM » diffuse donc maintenant, localement sur la bande FM, non seulement son programme traditionnel de chansons françaises, mais également, à raison de 2 à 4 heures par jour, des émissions d’information locale et de divertissement en donnant la parole aux acteurs de la vie buxoise (associations, collectivités locales, artistes, commerçants, etc.).

Il est déja prévu que le Tam-Tam des Baronnies participe bénévolement à l’élaboration de certaines émissions d’actualité, notamment en terme d’agenda des activités culturelles et associatives du canton. Réjouissez vous, braves gens, d’ici peu on pourra non seulement continuer à lire le « Tam-Tam des Baronnies » sur son ordinateur, sa tablette ou sur son dernier smartphone, mais également on l’entendra retentir et frapper chez soi à partir de son vieux poste de radio… On n’arrête pas le progrès, surtout s’il est « rétro » …

Alain BOSMANS

– « Rétro-FM » sur Internet : http://www.retrofm.fr/

– « Rétro-FM » sur la bande FM : 89, 5